en English

MEDITATION DU JOUR – Tu ne peux pas négocier avec Dieu (Jonas 2:9)

L’histoire de Jonas c’est la démonstration de la puissance de Dieu à l’œuvre quand nous, ses enfants, décidons de lui désobéir au lieu de faire ce qu’Il nous demande de faire. Mon frère, ma sœur, aujourd’hui, garde à l’esprit que, peu importe ce que tu fais, décides, penses, tes désirs ne vont jamais prévaloir sur la volonté de Dieu. Nous sommes parfois prêts à prendre des mesures qui nous dirigent vers notre propre mort (spirituelle ou physique), mais moins enclins à faire confiance aux orientations, conseils ou à la mission de Dieu. Lorsqu’on regarde cette partie de l’histoire de Jonas, il est clair que Jonas n’était pas en mesure de négocier avec Dieu… et il l’a compris de la manière la plus dure, seulement après que Dieu a permis qu’un poisson l’avaler. Dans quel poisson (spirituel ou physique) ta désobéissance à Dieu t’a-t-elle conduite jusqu’à présent? Si, comme Jonas, tu peux réaliser qu’il n’y a absolument aucun moyen de négocier avec Dieu, alors tu seras également en mesure de commencer à Le remercier pour ce qu’Il a fait pour toi.

Mon ami(e), c’est pendant qu’il était encore dans le poisson que Jonas a commencé à remercier Dieu d’avoir sauvé sa vie. Était-il déjà sauvé? Pas vraiment, parce qu’il n’était pas sûr de survivre ou de sortir du ventre du poisson… et pourtant, il remerciait Dieu. “Pour moi, je t’offrirai des sacrifices avec un cri d’actions de grâces, J’accomplirai les voeux que j’ai faits: Le salut vient de l’Éternel” (Jonas 2:9). En effet, nos problèmes devraient nous amener à nous accrocher fermement à Dieu, et non pas à tenter de trouver une voie pour fuir la douleur ou les souffrances. Jésus n’a pas demandé à descendre de la croix: Il a porté la douleur et les souffrances jusqu’à la fin, pour qu’on puisse bénéficier de la rémission de nos péchés et être rachetés! Oui, Jonas était un prophète et normalement il était obligé d’obéir à la parole de Dieu, mais il a essayé d’échapper à ses responsabilités… Combien d’entre nous faisons de même? Cependant, après avoir réalisé qu’il aurait pu mourir et que Dieu était avec lui dans la position qu’il était à présent, et malgré sa désobéissance, il s’était engagé à remplir ses vœux. Oui, combien d’entre nous attendent d’être vraiment en mauvaise posture avant de décider de suivre la Parole de Dieu? Tu sais, la tragédie pour nous aurait été que Dieu permette à Jonas de continuer à courir… Quel grand espoir pour nous, donc, de savoir que le Seigneur ne nous abandonne jamais!

Cette histoire devrait aussi nous rappeler cette vérité: le vrai miracle qui puisse arriver à la vie d’un croyant, ce n’est pas une guérison surnaturelle, ce n’est pas une percée surnaturelle, ce n’est pas une réponse surnaturelle à une prière… c’est que nous «nous gardons ses commandements et que nous faisons ce qui lui est agréable» (1 Jean 3:22), en plus ce cela même qui ouvre les portes du ciel sur nos têtes afin que « Quoi que ce soit que nous demandions, nous le recevons de lui »(1 Jean 3:22). Restez bénis au nom de Jésus.