en English

MEDITATION DU JOUR – “Que fais-tu ici, mon fils/ma fille?” (1 Rois 19: 3-20)

Je loue le Seigneur car Il ne nous montre pas des images superficilles de la vie de Ses serviteurs dans la Bible. La plupart du temps, quand les gens se sentent faibles ou fatigués, ils essaient d’attirer l’attention d’autres personnes comme si quelqu’un pouvait vraiment les aider. Mon frère, ma sœur, regarde et prend note de la manière dont Dieu a réagi avec Elie quand celui-ci était déprimé et las de vivre.

Oui, Elie était physiquement et spirituellement fatigué. Il voulait juste que Dieu qui donne la vie lui permette de mourir. La beauté de l’amour de notre Dieu c’est qu’Il n’a pas répimandé Élie. Au contraire, Il va l’encourager à continuer. Avant même d’aller plus loin: ne sommes nous pas plus enclins à fuir tous ceux qui veulent nous encourager au lieu de pleurer avec nous quand nous en avons assez? Ne sommes-nous pas plus enclins à suivre ceux qui partagent nos sentiments dans les moments difficiles plutôt qu’à écouter ceux qui essaient de nous dire d’avoir la foi parce que les choses iront mieux un jour prochain? Maintenant, regardons comment Dieu, notre Père, a réagi avec Elie qui était déprimé:

Le Seigneur ne l’a pas radié, mais Il a réaffirmé l’appel d’Élie en lui demandant: «Que fais-tu ici, Élie” (versets 9 et 13). En d’autres termes, le Seigneur demandait à Elie, ‘tu ne sais pas qui tu es pour Moi pour te retrouver dans la position où tu es maintenant?’ Mon ami(e), rappelle-toi que nous parlons de l’Élie qui a été en mesure d’arrêter la pluie (1 Rois 17) … et cet homme se cache à présent sous un buisson parce qu’il a peur. Pas étonnant que Dieu ne soit pas intéressé par ce qu’il ressent. Oui, nos sentiments peuvent nous conduire à une position où Dieu ne nous voit pas, aussi Il ne va pas pleurer avec nous ou venir dans la direction que nous aimerions qu’Il vienne nous retrouver. Il va nous parler tendrement et nous dire d’avancer comme il le fit avec Élie : quand Élie dit ‘J’en ai assez’ (verset 4), Dieu lui répond «Lève-toi et mange» (verset 5); «Lève-toi, mange, car le chemin est trop long pour toi» (verset 7). Regardons cela de près. L’Éternel est-Il vraiment un Dieu de compassion? Il n’a pas compris que Elie avait peur (verset 3) et qu’il avait besoin d’une petite pause ? Mon ami(e), ceci devrait nous faire comprendre pourquoi beaucoup de croyants sont coincés dans un endroit limité dans leur marche avec Christ: ils comprennent mal ce que la compassion de Dieu signifie car leur perception de la compassion divine est entachée de sensations et de sentiments humains.

Tu vois, Dieu aurait pu réprimander Elie ou même donné son ministère à quelqu’un d’autre. Au contraire, le Seigneur a donné à Elieune nouvelle mission comme s’Il n’avait même pas entendu ce que Élie disait: “J’ai déployé mon zèle pour l’Éternel, le Dieu des armées; car les enfants d’Israël ont abandonné ton alliance, ils ont renversé tes autels, et ils ont tué par l’épée tes prophètes; je suis resté, moi seul, et ils cherchent à m’ôter la vie. 15 L’Éternel lui dit: Va, reprends ton chemin par le désert jusqu’à Damas; et quand tu seras arrivé, tu oindras Hazaël pour roi de Syrie…” (versets 14-17). Pourquoi? Parce que Dieu sait ce qu’Il nous a déjà donné : non pas un esprit de peur, mais un esprit de courage… Alors, pourquoi veux-tu qu’Il s’attarde à écouter les choses qui sont contraires à Sa Parole ? Combien de fois est-ce ce qu’Il a dit ‘ne vous inquiétez pas… n’ayez pas peur » dans la Bible? Il a énoncé tout pour nous montrer qu’Il se soucie de nous, qu’Il nous protège, qu’Il nous aime et que Sa tendresse pour nous est réelle quand nous nous trouvons enfermés dans la prison de la confusion ou du doute. Mais nous voulons toujours le ramener à notre vision limité de la vie. Voilà pourquoi nous souffrons parfois plus et plus longtemps que nécessaire.

Mon ami(e), le Seigneur ne va pas nécessairement nous sortir du doute, de la confusion ou des larmes aussitôt. Mais Il va continuer à nous dire la même chose car Sa Parole ne change pas et Il continue de nous dire ce qui doit attiser la foi en nous: “contentez-vous de ce que vous avez… Je ne te délaisserai point, et je ne t’abandonnerai point” (Hébreux 13:5) et Il dispense Sa grâce dans une mesure suffisante pour nos besoins dans la situation où nous trouvons : «Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse» (2 Corinthiens 12:9). En effet, le Seigneur se tient près de nous et nous permet d’aller de l’avant pour Sa gloire (1 Corinthiens 15:57) et Il donne la paix à nos cœurs troublés (Jean 14:27). Mais L’entendons-nous? L’ecoutons-nous? Elie l’a écouté et entendu et il a pu se relever et avancer…. Es-tu toujours positioné(e) là où Dieu continue de te demander: “Qu’est-ce que tu fais ici, mon fils / ma fille”?

Mon ami(e), peu importe la situation ou les circonstances qui veulent te décourager, aujourd’hui, sache que le Seigneur est avec toi et il s’occupe des chose en Son temps et à Sa manière… mais où es-tu positionné(e)? Au lieu de te lamenter sur toi-même, repositionne-toi en Le remerciant pour Sa patience, Son amour, Sa miséricorde et Sa grâce en attendant de voir les choses changer visiblement. Restez bénis au nom de Jésus.