en English

MEDITATION DU JOUR – Le salut ne dépend pas de bonnes actions, mais il produit en nous de bonnes actions (2 Pierre 1:5-12)

Le passage du jour dit ceci: “C’est pourquoi, frères, appliquez-vous d’autant plus à affermir votre vocation et votre élection; car, en faisant cela, vous ne broncherez jamais. C’est ainsi, en effet, que l’entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ vous sera pleinement accordée ».

Tous les croyants ont été appelés afin que soient accomplis la volonté de Dieu sur terre. Voilà pourquoi Jésus nous a enseigné à prier pour que le Royaume de Dieu vienne sur la terre comme au il est au ciel. Ici, Pierre veut réveiller les croyants complaisants qui écoutent les faux enseignants et croient que parce que le salut ne repose pas sur de bonnes actions, ils peuvent vivre comme ils le voudraient. Mon ami(e), si tu appartiens vraiment au Seigneur, écrit Pierre, tes efforts le prouveront. Alléluia! Par ailleurs, il souligne les qualités qui vont se développer en celui qui oeuvre pour le royaume de Dieu: “à cause de cela même, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la science, à la science la tempérance, à la tempérance la patience, à la patience la piété, à la piété l’amour fraternel, à l’amour fraternel la charité” (2 Pierre 1:5-7). Oui, si tu oeuvres pour le Seigneur, et que ton travail acharné temoigne de ton appel par Dieu, tu seras en mesure de résister à l’attrait du faux enseignement ou du péché glamour (celui des showmen ou showwomen).

Mon ami(e), dans le Nouveau Testament, l’accent est mis sur les fruits que chaque chrétien doit porter parce que la foi doit être plus que la croyance en certains faits; elle doit se traduire par l’action, la croissance dans le caractère chrétien et la pratique de la discipline morale… ou elle va s’evanouir (Jacques 2:14-17). Voilà pourquoi Pierre énumère également plusieurs actions de foi qui ne sont pas optionnelles pour les chrétiens: apprendre à mieux connaître Dieu, devenir persévérant(e), faire la volonté de Dieu, aimer les autres… toutes ces actions doivent être une partie intégrante de la vie chrétienne. Et la vérité c’est que nous ne terminons pas une action pour commencer une autre, mais nous devons travailler sur toutes ces actions à la fois. Pour cela, le Seigneur nous équippe et nous donne la force. Oui, notre foi doit aller au-delà de ce que nous croyons: elle doit devenir un élément dynamique de tout ce que nous faisons, ce qui produira de bons fruits et de la maturité spirituelle: “Car si ces choses sont en vous, et y sont avec abondance, elles ne vous laisseront point oisifs ni stériles pour la connaissance de notre Seigneur Jésus Christ. Mais celui en qui ces choses ne sont point est aveugle, il ne voit pas de loin, et il a mis en oubli la purification de ses anciens péchés” (2 Pierre 1: 8-9). En effet, le salut ne dépend pas de bonnes actions, mais il produit en nous de bonnes actions: une personne qui prétend être sauvée tout en restant inchangée ne comprend toujours pas la foi et ce que Jésus a fait pour elle sur la croix. Restez bénis au nom de Jésus.