en English

MEDITATION DU JOUR – Le doute est une prison (Matthieu 11:1-15)

Aujourd’hui, penchons-nous sur l’expérience de Jean le Baptiste, alors qu’il était en prison et qu’il avait commencé à avoir des doutes et des préoccupations au sujet de qui Jésus était et ce qu’Il faisait. Mon frère, ma sœur, le doute a des conséquences sur ta foi. Chacun de nous a au moins une fois eu un moment où il a eu des doutes et des craintes sur son salut, sa foi et même sa vie sur terre. Pendant ces moments, nous nous posons alors des questions très profondes. Mais aujourd’hui, regardons dans la Parole de Dieu comment le Seigneur traite le doute afin de comprendre qu’avoir des doutes et avoir peur ce n’est pas un problème en soi, mais quand nous les permettons de devenir des prisons, c’est là qu’ils deviennent des problèmes.

Tout d’abord, rappelons qu’il fut un temps où il n’y avait aucun doute dans l’esprit de Jean le Baptiste, mais quand il fut jeté en prison, il a commencé à douter. N’est-ce pas ce que nous faisons lorsque nous sommes confrontés à des difficultés? Lorsque nous ne pouvons pas obtenir ce que nous voulons, nous commençons à douter. Lorsque nous ne pouvons pas voir les choses avec nos yeux physiques, nous commençons à douter. Tu vois, Jean le Baptiste était enfermé et il ne voyait plus le Seigneur Jésus guérir les malades ou exercer Son ministère. Il ne pouvait plus entendre les prédications et les enseignements de Jésus (verset 2), alors il se sentait frustré! Oui, son cœur fut assombri par des doutes et des questions! Pourquoi? Parce qu’il était découragé et déçu: Jean-Baptiste avait dû penser que Jésus irait l’aider en opérant un miracle pour qu’il sorte de prison. Mais les choses ne se sont pas passées ainsi: « Jésus, ayant appris que Jean avait été livré, se retira dans la Galilée» (Matthieu 4:12). Oui, Jésus a parti vers une autre ville malgré cela! On comprend donc pourquoi Jean a douté que Jésus puisse être le Messie qu’il avait annoncé.

Mon ami(e), garde ceci à l’esprit : Jean-Baptiste se retrouva enfermé dans la prison du doute parce qu’il avait commencé à écouter ses propres doutes et sa peur. Oui, quand tu écoutes ce que tu penses, ce que tu ressens, ce que tu vois ou ce que ton cœur te dit, tu te diriges vers l’obscurité! Tu ne peux pas faire confiance à tes yeux parce qu’ils ne voient pas tout. Tu ne peux pas faire confiance à ce que tu ressens parce que nous sommes appelés à marcher par la foi et non pas par les sentiments. Tu ne peux certainement pas faire confiance à ton cœur, car il peut te tromper : “Le cœur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant: Qui peut le connaître?” (Jérémie 17:9). Mais tu peux faire ce que Jean-Baptiste a fait au milieu de ses doutes: revenir à l’endroit où tu as confiance tout simplement en Dieu, même lorsque tu ne sais pas ce qu’Il fait! Très souvent, nous ne voyons pas tout ce que Dieu fait. Notre problème est similaire à celui de Jean le Baptiste: nous ne parvenons pas à voir la grande image. Jean-Baptiste n’avait pas compris que Jésus devait mourir et ressusciter avant que Son Royaume soit établi. Toutefois, Jean-Baptiste a fait une bonne chose: il a envoyé ses disciples vers Jésus. En d’autres termes, il s’est tourné vers le Seigneur au lieu de sombrer avec ses doutes!

Maintenant, regardons la façon dont Jésus a réagi: après que Jésus a entendu les disciples de Jean et leurs questions; Il n’a pas renvoyé une parole dure de réprimande à Jean-Baptiste. Jésus a répondu avec patience, grâce et amour: ‘Allez rapporter à Jean ce que vous entendez et ce que vous voyez: les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, et la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres. Heureux celui pour qui je ne serai pas une occasion de chute’ (versets 4-6). En fait, Jésus a seulement ramené Jean-Baptiste vers la Parole de Dieu! Jésus a rapporté toutes les choses qu’Il faisait pour dire ceci : «Dites à Jean-Baptiste qu’il suffit qu’il retourne lire sa Bible et il va comprendre… Dites à Jean-Baptiste de s’en tenir à la Parole de Dieu et ses craintes et doutes s’en iront!’ Mon ami(e), si nous pouvions lire et méditer la Parole et avoir foi que Dieu fera tout ce qu’Il a promis pour nos vies, et qu’Il va tenir à Sa Parole, peu importe ce qui nous arrive, nous serions aussi en mesure de voir nos doutes s’évanouir devant nos yeux. Permets-moi d’insister sur le fait que Jésus n’a pas prié pour Jean-Baptiste, Il n’a pas dit à Jean-Baptiste de jeûner et de prier non plus… Il lui a demandé de CROIRE à la Parole de Dieu, « car, pour ce qui concerne toutes les promesses de Dieu, c’est en lui qu’est le oui; c’est pourquoi encore l’Amen par lui est prononcé par nous à la gloire de Dieu » (2 Corinthiens 1:20).

Bien sûr, nous ne pouvons pas terminer cette méditation sans rappeler Thomas qui était prêt à mourir avec Jésus (Jean 11:16), mais qui ne serait pas croire que Jésus était ressuscité d’entre les morts (Jean 20: 24-25) … Mon ami(e), quand tu fais face aux doutes, ne les permets pas de demeurer dans ton esprit ou tu te retrouveras dans une prison de doutes. Surtout, rappelle-toi toujours que Jésus a dit à Thomas: “ne sois pas incrédule, mais crois” (Jean 20:27). Restez bénis au nom de Jésus.