en English

MEDITATION DU JOUR – ‘Je sais ce qui te trouble’ (Jérémie 45:1-5)

Le passage du jour va de pair avec les événements de Jérémie 36, où Jérémie avait demandé à Baruc d’écrire tout ce qu’il avait à dire et d’aller au Temple le lire parce qu’il y avait été banni. Mon frère, ma sœur, Baruc a encore à nous apprendre tellement sur nous-mêmes. Aussi, regardons les versets du jour qui nous montrent que Baruc a subi ses propres échecs et des frustrations tout en servant Jérémie. Pourquoi?

Baruc avait transcrit les paroles de Jérémie, puis il était allé au Temple les lire. Baruc était un scribe et il avait décidé de consacrer son talent à son Dieu. Il n’était pas un prophète, un homme politique ou un prêtre pour que les gens le remarquent tel un personnage public puissant. En fait, beaucoup de croyants peuvent plus facilement s’identifier à Baruc qu’à Jérémie car c’était un homme ordinaire qui voulait simplement prendre ce que Dieu lui donnait et l’utiliser pour les desseins de Dieu. Maintenant, après avoir écrit et lu au temple ce qui lui avait été dicté par Jérémie, sa vie fut menacée, son travail fut jeté dans le feu par le roi. Il se sentait maintenant frustré parce qu’il lui sembla qu’il avait pris tous ces risques pour rien… et il dit à Dieu: «Malheur à moi! car l’Éternel ajoute le chagrin à ma douleur; je m’épuise en soupirant, et je ne trouve point de repos» (verset 3). Et c’est ici que les choses deviennent intéressantes : Dieu l’a entendu! Peut-être que Jérémie ne savait même pas que Baruc était frustré. Mais Dieu qui sait toute chose le savait! Ainsi, Il a donné à Jérémie un message pour Baruc: “Dis-lui: Ainsi parle l’Éternel: Voici, ce que j’ai bâti, je le détruirai; ce que j’ai planté, je l’arracherai, savoir tout ce pays. Et toi, rechercherais-tu de grandes choses? Ne les recherche pas! Car voici, je vais faire venir le malheur sur toute chair, dit l’Éternel; et je te donnerai ta vie pour butin, dans tous les lieux où tu iras”(versets 4-5). Mon ami(e), laisse ce que tu fais pour le Seigneur demeurer pour Lui… n’y ajoute pas tes ambitions personnelles, de l’auto-satisfaction… ne ramène pas cela à toi !

Oui, Dieu nous réconforte comme il a réconforté Baruc, parce qu’Il sait… Il sait ce que nous faisons pour Lui et Il sait aussi ce qui nous trouble, nos douleurs, nos frustrations, nos larmes… Bien que sachant la douleur de Baruc, Dieu lui a seulement dit d’ôter ses yeux de lui-même et de toute récompense qu’il pensait mériter. Pourquoi? Parce qu’en faisant ainsi, alors Dieu le protégerait et lui donnerait Sa faveur. La leçon pour nous c’est qu’il est facile de perdre la joie de servir Jésus quand nous ôtons nos yeux sur Lui et que nous Le servons dans l’espoir de recevoir ce que nous méritons… or, nous ne méritons rien! Oui, plus ton regard s’éloigne des desseins du Seigneur face à tes propres sacrifices, plus tu te sentiras frustré(e), car Dieu agit en Son temps et à force d’espérer une récompense, tu peux finir par te décourager à cause de la frustration… c’est simple: et si la récompense que Dieu compte te donner se trouve après ta vie sur terre? Mon ami(e), tant que tu sers Dieu, méfie-toi de ne pas te concentrer sur ce que tu as abandonné pour Lui. Lorsque cela se produit, demande pardon au Seigneur, puis redirige ton attention sur le privilège incomparable que tu as à servir le Roi des rois. Restez bénis au nom de Jésus.