en English

MÉDITATION DU JOUR: IL EST TEMPS POUR L’ÉGLISE D’ÊTRE RESPONSABLE (Galates 6:4-10)

Mon frère, ma sœur, l’Église, c’est toi et moi. Depuis un an maintenant, le monde vit une saison chaotique, mais nous savons que notre Dieu n’est pas ému par nos pleurs, nos cris, nos circonstances chaotiques. Il est ému de compassion quand Il nous voit exercer notre foi au milieu de l’adversité.
Le passage du jour dit: «4 Que chacun examine ses propres oeuvres, et alors il aura sujet de se glorifier pour lui seul, et non par rapport à autrui; 5 car chacun portera son propre fardeau. 6 Que celui à qui l’on enseigne la parole fasse part de tous ses biens à celui qui l’enseigne. 7 Ne vous y trompez pas: on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi. 8 Celui qui sème pour sa chair moissonnera de la chair la corruption; mais celui qui sème pour l’Esprit moissonnera de l’Esprit la vie éternelle. 9 Ne nous lassons pas de faire le bien; car nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas. 10 Ainsi donc, pendant que nous en avons l’occasion, pratiquons le bien envers tous, et surtout envers les frères en la foi.»
Oui, ce que nous plantons individuellement, c’est ce que Dieu considère.
La pandémie actuelle peut inciter de nombreux croyants à devenir peureux ou à se relâcher dans leur foi en attendant que les choses se règlent. Cela n’est certainement pas une attitude chrétienne responsable. Mon ami(e), utiliser la pandémie pour justifier ton éloignement de l’Église (assemblée des saints) d’une manière ou d’une autre est un moyen pour toi d’annuler «ainsi la parole de Dieu par votre tradition, que vous avez établie» (Marc 7:13 ). Permets-moi de clarifier ceci: tu peux être de ceux qui chantent les Écritures, proclament à tout moment l’amour de Dieu et la protection de Dieu… mais l’adversité s’est-elle emparée de toi? Alors tu as toi-même annulé la Parole de Dieu que tu prétends croire!
Le temps est venu pour nous de prendre nos responsabilités en tant que croyants du Christ et de nous rappeler que chaque situation difficile est une leçon. Au lieu de demander pourquoi tout cela se produit, demande-toi ce que tu peux faire pour être responsable devant Ton Père Céleste pendant que tout cela se passe. Si tu ne sais pas quoi faire, permets-moi de te rappeler que Dieu n’a jamais prôné la peur et Jésus a même dit que «celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera» (Matthieu 16:25). Perdre sa vie pour Christ ne signifie pas se tenir devant un camion pour être tué, mais se sacrifier pour l’amour du Christ, et cela commence par ne pas être effrayé par ce que nous voyons, entendons ou expérimentons, mais exercer plutôt notre foi, car personne ne peut plaire à Dieu sans Foi. L’adversité ne devrait donc pas t’empêcher d’évangéliser en proclamant le Christ vivant, d’aller à l’église si elle est capable d’opérer comme le dit Hébreux 10:25, de donner à l’église, de louer et d’adorer Dieu…
C’est simple: rappelle-toi que dans le passé, en temps de guerre par exemple, les gens trouvaient en fait refuge DANS L’ÉGLISE (se réunissant dans la maison de Dieu), et même la Bible nous dit cela dans 2 Chroniques 2: 5 et aux versets 14-18! Face à l’adversité, ils attendaient tous Dieu dans le Temple et là, Il leur a donné la victoire! Aujourd’hui, la technologie distrait et détourne de nombreux croyants qui pensent qu’il leur suffit de s’asseoir dans le confort de leur maison et de proclamer qu’ils ont foi en Dieu pour avoir la victoire. Lis l’histoire d’Anne qui quittait sa maison chaque jour pour aller pleurer devant Dieu dans le Temple (1 Samuel 1: 9-28)… Pas de sacrifice, pas de foi en Christ: pour suivre Christ, tout le monde DOIT renoncer à quelque chose: “ 25 De grandes foules faisaient route avec Jésus. Il se retourna, et leur dit: 26 Si quelqu’un vient à moi, et s’il ne hait pas son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, et ses soeurs, et même à sa propre vie, il ne peut être mon disciple. 27 Et quiconque ne porte pas sa croix, et ne me suis pas, ne peut être mon disciple.»(Luc 14: 25-27).
Mon frère, ma sœur, soyons des enfants de Dieu responsables en cette période difficile, afin que notre Père sache qu’Il peut compter sur nous pour amener Son règne sur terre, car nous ne savons pas si cette période de difficulté est aussi une test de Dieu de notre foi en tant que Son Eglise. Fais attention de ne pas devenir froid, si tu es déjà devenu(e) tiède et sois responsable de ta propre foi en Dieu: ” Ne vous y trompez pas: on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi” (Galates 6:7)!
Restez bénis au nom de Jésus.