en English

MEDITATION DU JOUR – Comment aides-tu à la diffusion de la Bonne Nouvelle? (3 Jean 1:8)

Quand nous entendons des histoires de croyants dans les églises de réveil aujourd’hui, c’est très triste, surtout quand on regarde la façon dont fonctionnent certaines organisations religieuses. Mon frère, ma sœur, je suis née de nouveau en observant une famille mormone… oui, Dieu oeuvre en nous d’une manière ou d’une autre! Je n’ai jamais embrassé cette religion, mais Dieu a utilisé cette famille pour m’enseigner l’humilité, l’hospitalité et bien plus. Aujourd’hui, beaucoup de croyants agissent souvent comme ils sont contraints de soutenir les serviteurs de Dieu dans l’œuvre du ministère. Je me souviens que quelqu’un m’avait une fois dit: «Le travail que je fais à l’église ce n’est pas pour toi, je le fais pour Christ.” J’avais répondu, “si c’était vraiment pour Christ, tu ne m’aurais pas répondu ainsi…!”

Le passage du jout dit ceci:.. «Bien-aimé, tu agis fidèlement dans ce que tu fais pour les frères, et même pour des frères étrangers, lesquels ont rendu témoignage de ta charité, en présence de l’Église. Tu feras bien de pourvoir à leur voyage d’une manière digne de Dieu. Car c’est pour le nom de Jésus Christ qu’ils sont partis, sans rien recevoir des païens. Nous devons donc accueillir de tels hommes, afin d’être ouvriers avec eux pour la vérité.”

Le fait est que nous oublions toujours que quand nous aidons quelqu’un qui répand la Bonne Nouvelle, nous sommes d’une manière certaine partenaire dans le ministère. Mon ami(e), ce n’est pas tout le monde qui doit se rendre au champ de la mission: ceux qui travaillent pour Christ à la maison sont essentiels pour le ministère autant que ceux qui vont en mission et qui ont besoin de soutien. En tant que croyants, nous pouvons soutenir les missionnaires en priant pour eux et en donnant de notre temps, de l’hospitalité ou de l’argent. Mon ami(e), oui, les Mormons envoient des missionnaires à l’étranger pour une année: quand j’étais à Minneapolis (États-Unis) dans cette famille, chaque dimanche ils recevaient des missionnaires à leur table après le culte… il fallait voir comment la table était dressée: tous les déjeuners du dimanche étaient une fête en l’honneur de deux missionnaires!

Aujourd’hui, quand un «chrétien» reçoit un frère ou une sœur, qui soit dans le besoin ou non, cela atterrit sur un profil Facebook comme si c’est une chose exceptionnelle… quand cela ne se termine pas par des potins sur ce frère ou cette sœur. Je connais un pasteur qui voyage deux heures pour se rendre à son église et il préfère rester à l’hôtel, parce qu’il s’était permis de rester à la maison d’un membre de l’église… et cela a fini par rendre le membre de l’église irrespectueux avec le pasteur! Quelle tristesse! Mon ami(e), imagine la maladresse si un serviteur de Dieu doit demander de l’aides (argent, temps ou hébergement) aux non-croyants à qui il essaie de prêcher la Bonne Nouvelle. La vérité doit être dite: beaucoup de chrétiens ne veulent que recevoir… si bien que donner ou soutenir un ministère pour eux ne doit même pas être mentionné. Mon ami(e), les versets du jour nous rappellent à tous qu’il est de la responsabilité des églises chrétiennes et des chretiens de soutenir les ouvriers du Royaume. L’Eglise catholique le fait dans une certaine mesure; les Mormons le font; les musulmans le font… quand on arrive dans les églises de réveil, où les d’aujourd’hui aiment à croire qu’ils sont «plus sauvés» ou du moins «plus spirituels» que les autres, là, la plupart du temps, tout ce que nous entendons ce sont des commérages, des calomnies, des prétextes, la rébellion, etc… Revenons à la pratique de la Parole de Dieu pour être de véritables chrétiens. Mon ami(e), sache que même si tu refuses de soutenir un ministère, Dieu est jaloux de ce qui Lui appartient, donc Il suscitera toujours une aide pour l’avancement de Son oeuvre. Toutefois, une vraie croissance vient quand nous pouvons nous auto-examiner et reconnaître ce que nous faisons de mal afin de changer. Restez bénis au nom de Jésus.