en English

MEDITATION DU JOUR – c’est a l’autel que se trouve ta delivrance (Galates 6:14)

La Bible nous enseigne dès la Genèse que l’autel c’est un lieu de sacrifice, un lieu sacré où l’on rencontre le Dieu vivant. Aussi, mon frère, ma sœur, quand tu te trouves dans une situation difficile comme Jacob l’a été quand il fuyait son frère Esaü (Genèse 28), tu devrais toujours te dirriger vers l’autel en premier! Et en effet, Jacob a rencontré Dieu et a reçu une promesse de délivrance que l’Éternel a remplie le moment venu (Genèse 35). La Bible présente également l’autel comme un lieu de mémoire pour les générations futures: Dieu a demandé à Son peuple de poser douze pierres à l’endroit où ils avaient traversé le Jourdain en quittant l’Egypte: “Josué dressa à Guilgal les douze pierres qu’ils avaient prises du Jourdain” (Josué 4:19-24). Maintenant, qu’est-ce que l’autel signifie pour nous qui croyons en Christ aujourd’hui, sachant que Jésus a déjà payé pour nous sur la croix?

Tout d’abord, nous pouvons ériger des monuments commémoratifs personnellement comme lieu de rencontre du Dieu vivant, aussi longtemps que cet endroit est un lieu dédié pour chercher Dieu, demander Sa miséricorde, et rechercher la délivrance des situations impossibles et aussi où l’on retourne pour remercier le Seigneur pour ce qu’Il a fait et pour renouveler notre foi afin d’avancer vers la prochaine saison avec confiance et faire face à défis avec un nouveau nom et de nouvelles promesses. Ce lieu n’a pas besoin d’être un bâtiment, il doit être un endroit spécial où tu sais que tu vas rencontrer ton Seigneur et Sauveur. La Bible dit: “Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait” (Romains 12:1-2)… Cela signifie que maintenant que Christ Lui-même s’est sacrifié sur l’autel de la croix pour nous, Il nous appelle à nous renier et prendre notre croix quotidienne pour Le suivre (Luc 9:23).

Cependant, de nombreux croyants souffrent dans leur marche avec le Seigneur parce qu’ils ont appris qu’ils sont transformés le jour où ils ont accepté Jésus-Christ comme leur Seigneur et Sauveur alors que la vérité c’est que, comme notre nature pécheresse continue à se manifester même après que nous soyons nés de nouveau, beaucoup de gens sont tentés de la cacher et d’aller à l’église en spectateurs qui préfèrent prétendre que de confesser leurs péchés ou de se repentir vraiment. Mais la Parole de Dieu est claire: la sanctification est un processus car nous sommes transformés à Son image, par Son Esprit, et de gloire en gloire (2 Corinthiens 3:18)… et cela peut prendre du temps. En fait tout dépend de notre capacité à faire Sa volonté! En d’autres mots, de saison en saison, nous sommes transformés alors que la chair meurt sur l’autel et nous nous élevons dans une nouvelle vie. Pour nous, l’autel est aussi bien un lieu de sacrifice et un lieu de liberté. C’est là où nous offrons la partie de notre vieille nature que Dieu veut voir mourir, afin que nous puissions être libres de vivre dans la nouvelle nature.

Fuir une église locale n’est pas une option pour un chrétien sur la base que l’autel de Dieu se trouve en nous. Humainement parlant, il n’y a rien de mal à cela car ton autel n’a pas besoin d’être dans un bâtiment d’église! Néanmoins, si tu te caches dans ton propre autel, le danger c’est d’en faire un sanctuaire d’idolâtrie. Comment? Parce que seul, nul ne peut voir sa propre évolution spirituelle par son auto-examen. De même, ta propre famille et tes amis ne seront pas nécessairement ceux que Dieu met devant toi pour t’aider à passer à une autre saison! La Bible dit: «Or, si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais par là que la loi est bonne. Et maintenant ce n’est plus moi qui le fais, mais c’est le péché qui habite en moi. Ce qui est bon, je le sais, n’habite pas en moi, c’est-à-dire dans ma chair: j’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien.
Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui le fais, c’est le péché qui habite en mo “(Romains 7:16-20). Mon ami(e), Jésus a établi la communion avec les frères de sorte que nous puissions être exhortés, corrigés, enseignés, etc! Et peut-être que ton refus de cette vérité peut être ce que le Seigneur veut que tu vois aussi. Un jour, un frère m’a dit qu’il n’ira plus jamais à l’église car elles sont toutes les mêmes et qu’il fait désormais le culte à la maison avec sa femme et ses enfants. Je lui ai dit, alors tu es au contrôle de tout, parce que tu es le chef de ta famille? Tout cela pour lui révéler qu’il lui était difficile de se soumettre à l’autorité que Dieu avait placée devant lui. N’oublions jamais que le jugement de Dieu commencera à l’autel et il n’y aura pas d’échappatoire, aucun endroit pour se cacher (Amos 9:1).

Mon ami(e), tu dois devenir un sacrifice vivant sur l’autel de Dieu dans le domaine de ta vie où tu sais que tu as encore des difficulté à lâcher prise, parce que c’est également là que tu seras délivré(e) et ensuite être capable de Le servir avec un esprit d’enfant, et aussi profiter de ta vie quotidienne avec Lui, plutôt que de t’efforcer de continuer de satisfaire les restes insatiables de la nature déchue en toi, car cette nature n’arrêtera jamais de te dire: «Je suis satisfaite, ce n’est pas assez!” L’autel te permet de sortir gratuitementde ton péché et de tes désirs pour entrer dans un lieu d’intimité avec Dieu, où se trouve ta délivrance de l’ancienne vie et la porte d’entrée à la nouvelle saison de ta vie. Oui, ton autel c’est l’endroit où tu n’as pas de place ni de contrôle, et tu fais confiance à Jésus pour qu’il soit le maître du temps et des circonstances dans ta vie en reconnaissant que «Pour ce qui me concerne, loin de moi la pensée de me glorifier d’autre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde! »(Galates 6:14). Restez bénis au nom de Jésus.