en English

MEDITATION DU JOUR – “Celui qui cache ses transgressions ne prospère point» (Proverbes 28:13-18)

Notre nature humaine à tendance à nous pousser à cacher les choses que nous faisons de mal ou à ignorer nos erreurs. Pourquoi? Parce qu’il est facile d’accuser les autres ou de trouver des boucs émissaires, etc, ce qui ne cesse de nous rendre irresponsables de nos fautes. Il est en effet très difficile d’apprendre d’une erreur qu’on refuse de reconnaître. Mais, à quoi bon une erreur si elle ne t’apprend rien? C’est pourquoi les parents s’efforcent toujours autant que possible d’éviter à leurs enfants les mauvais chemins qu’ils ont eux-mêmes pris avant de les avoir! Mon frère, ma sœur, pour apprendre quelque chose d’une erreur, tu dois l’admettre, l’avouer, l’analyser et faire des ajustements afin de ne plus la commettre. Nous sommes tous faillibles, nous allons donc toujours faire des erreurs… mais seuls les imbéciles les répétent! Tu vois, Dieu nous a donné le choix, et nous n’avons que deux voies envisageables: le bien ou le mal! Quand tu laisses cette petite voix qui pousse chacun de nous à résister d’admettre qu’on a fait du mal, alors qu’on a réellement fait du mal, tu ne pourras jamais prospérer dit la Bible. Tu peux penser que les choses fonctionnent pour toi, mais tes propres erreurs et des fautes vont un jour, à un moment tu t’attends le moins, rejaillir et t’assommer. Dieu n’est pas un homme pour mentir, et si Sa Parole dit que: «Celui qui cache ses transgressions ne prospère point, mais celui qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde” (verset 13), alors tu dois commencer à confesser tes péchés (surtout ceux que tu essaies de cacher à toi-même et aux autres), car il est écrit: «Heureux l’homme qui est continuellement dans la crainte! Mais celui qui endurcit son coeur tombe dans le malheur» (verset 14). En d’autres termes, ton entêtement et ton refus de confession te conduisent à de sérieux problèmes et tu refuses toi-même la miséricorde de Dieu. Et sache aussi que la conscience d’un pécheur le conduira soit dans la culpabilité, qui résultera par sa repentance, soit à la mort à cause du refus de se repentir. Oui, il n’y a que deux possibilités qui s’offrent à nous mes amis! Par conséquent, nous devons être prêts, tout le temps, à reconsidérer les choses, à admettre que nous sommes dans l’erreur quand nous avons tort et à changer nos plans si nécessaire. Et gardons à l’esprit que le premier pas vers le pardon c’est la confession. Tu ne peux pardonner ni toi-même ni quelqu’un si tu n’as pas avoué que tu as eu tort. Restez bénis au nom de Jésus. [facebook] [retweet]