en English

MEDIATION DU JOUR – ‘Opère un signe en ma faveur’ (Psaume 86:17)

Souvent, nous voulons voir un signe pour être rassurés. Nous recherchons les signes de l’amour ou de l’appréciation des gens ou lorsque nous sommes confrontés à une situation difficile qui semble sans issue, etc… En fait, ce n’est pas mauvais de prier pour avoir un signe de Dieu : “L’Éternel parla de nouveau à Achaz, et lui dit: Demande en ta faveur un signe à l’Éternel, ton Dieu; demande-le, soit dans les lieux bas, soit dans les lieux élevés.» (Esaïe 7:10-11). Mon frère, ma sœur, nous sommes parfois comme Achaz: nous ne voulons pas vraiment savoir ce que Dieu veut dire à propos de nous ou de nos circonstances car nous ne sommes pas prêts à L’écouter et à Lui obéir non plus, aussi nous utilisons des excuses telles que ne pas vouloir déranger Dieu.

Par ailleurs, le fait de demander un signe à Dieu ne doit pas nous conduire à négliger les signes qu’Il nous a déjà donnés: le soutien de notre famille et des amis, la communion avec les autres chrétiens, la lumière de chaque nouvelle journée, etc. Cependant, nous pouvons être confiants que Dieu connaît tout de notre situation, peu importe le fait qu’elle paraisse désespérée. Et, parce qu’Il se préoccupe de nous, la plupart du temps, le Seigneur va juste opérer un miracle sur nos situations sans pour autant nous donner aucun signe, or son intervention est en fait ce signe!

Permets-moi de donner ce petit témoignage pour encourager quelqu’un aujourd’hui: Mardi dernier, j’ai renversé du thé sur mon ordinateur portable, et le clavier ne marchait plus. Alors je voulais acheter un clavier sans fil. Quand j’ai vu les prix, j’ai décidé d’acheter le moins cher, qui était à £ 9,99. Même ce prix me semblait trop. Alors j’ai décidé de laisser tomber pour m’en occuper mercredi. J’ai continué mes courses personnelles. Quand je suis retournée à ma voiture jai trouvé un billet de £10 collé à la roue de ma voiture. J’ai hésité à le prendre car j’étais perplexe parce qu’il ne touchait pas le sol et semblait avoir été littéralement collé sur la roue. Je l’ai pris et aussitôt j’ai remercié le Seigneur. Puis je l’ai dit, ‘même comme ça, Seigneur, je vais acheter le clavier demain, laisse-moi rentrer à la maison’. Une fois rentrée, j’ai eu à l’idée de sécher le clavier avec le sèche cheveux, mais comme j’ai pensé que la chaleur ne serait peut être pas bonne pour l’ordinateur, alors j’ai tout simplement nettoyé le clavier à l’aide d’une brosse. Une fois terminé, j’ai rallumé l’ordinateur, et le clavier fonctionnait. J’ai remercié le Saint Esprit de m’avoir soufflé l’idée de le nettoyer. Oui, le Seigneur nous montre les signes de Sa faveur tous les jours. Mais est-ce qu’on les reconnait? Est-ce qu’on les apprécie?

Mon ami(e), le Seigneur intervient chaque fois que nous sommes dans le besoin (Matthieu 6:33), parce qu’Il sait ce dont nous avons vraiment besoin. Cet ordinateur est celui où j’écris les méditations quotidiennes… Le Seigneur sait que j’ai ai besoin pour le travail, aussi Il a fourni non seulement le montant dont j’avais besoin pour le clavier sans fil, et Il était là pour assurer le succès de ma tentative de le réparer! Le problème c’est que, quand on veut un signe de la faveur de Dieu, très souvent notre utilisation de cette faveur n’a rien à voir avec Lui ou Son Royaume. Pourquoi veux-tu la faveur de Dieu aujourd’hui, mon ami? Avant de demander Sa faveur, assure-toi que Dieu a une part dans ta demande. Anna voulait un fils, Dieu lui a donné ce fils et bien d’autres, parce que Anna avait promis de consacrer ce fils à Dieu (1 Samuel 2). Soyons réalistes: la faveur de Dieu ne peut pas nous être bénéfique quand nous Le mettons de côté, car c’est tout simplement comme essayer de faire fonctionner une machine sans ce qui alimente son moteur. Restez bénis au nom de Jésus.